Créer un site internet

Syndrome Des Côtes Plates chez le chaton ou FKD

 

          I. Le FCK : Flat Chest Kitten ou Pectus Excavatum

   Le fond de la cage thoracique s'aplatit et parfois se creuse. Pour les cas extrêmes, le chaton commencera à hyper ventiler et à suffoquer puis mourra si on ne l'aide pas. On peut constater que le creux ne provoque pas toujours de difficultés respiratoires et le chaton peut survivre. Pourtant une fois que la cage se creuse vers l'intérieur, il y a danger que les poumons soient endommagés.

   Pour en venir à un syndrome FCK, les muscles situés entre les côtes et les muscles du diaphragme n'arrivent pas à se contracter et à se relâcher correctement. On observe donc une réduction du volume de la cavité pulmonaire. Il y a donc une oxygénation moindre allant vers les muscles : le chaton voulant obtenir d'avantage d'oxygène, respire plus rapidement. Il donne l'impression d'être essoufflé.

          II. Origines du syndrome FCK :

          II.1 Les causes génétiques

   Il semblerait que ce syndrome soit d'origine génétique mais la transmission semble être polygénique. Les gènes responsables sont donc difficiles à identifier et on ne peut pas réellement dire qu'un chat est porteur ou non. Mais un chat ayant donné naissance à des chatons atteint de ce syndrome le transmettra à sa descendance tôt ou tard.

   Certaines lignées produiraient cette malformation. Les gènes responsables du syndrome FCK, serait soit le mâle, soit la femelle soit les deux.

   Le syndrome FCK apparaît plus souvent dans les lignées consanguines.

          II.2 Les conditions environnementales :

   L'environnement de la mère peut influer sur le syndrome : toute situation défavorable pendant la gestation (même une carence alimentaire) peut amener une chatte à être davantage sujette à produire des chatons ayant le dit syndrome.

          II.3  Les causes physiques :

      Si un bébé reçoit moins de lait de qualité que les autres, entrainant une carence en vitamines et un déficit alimentaire, pouvant perturber son bon développement.

          III. Le chaton est-il atteint du syndrome ?

    En observant attentivement le chaton on peut distinguer le moment où la cage thoracique commence à s'aplatir. Celle-ci intervient 2 à 10 jours après la naissance et en touchant doucement les côtes avec les doigts, on pourra constater un aplatissement avant de pouvoir réellement le voir. On observe une sorte de crête qui parcourt toute la longueur des côtes de la cage thoracique. Si les muscles du diaphragme sont sévèrement atteints, ils vont exercer une pression sur le sternum qui va se déformer (poussée dans la cavité pulmonaire) pouvant entraîner une déformation du coeur et empêcher les:poumons de se développer correctement. Le pronostic vital du chaton est alors engagé.

   Il a été constaté un autre état (n'ayant rien à voir avec le syndrome FCK). Le sternum devient bombé, n'amenant pas d'implications sur la santé, mais étant considéré par les vétérinaires comme une anomalie.

   Plusieurs causes ont été mises en évidence. Des recherches ont été financées sur une déficience en TAURINE mais il a été conclu que cela n'avait pas de rapport. D'autres théories ont suggéré une déficience en POTASSIUM mais des traitements avec des suppléments de potassium n'ont pas eu des résultats probants pour traiter cet état. Des analyses de sang n'ont pas montré de carence.

 T  Burmese flat chested

           IV. Mortalité des chatons :

   Il existe deux étapes chez les chatons atteints du syndrome FCK : 

   Si les chatons survivent au tout début de la maladie, il se peut qu'il s'en sortent, mais certains meurent  brutalement à l'âge de 10 jours et d'autres grandissent normalement  jusqu'à de 3 semaines pour, de la même façon s'affaiblir par la suite et mourir. Au delà de 3 semaines, il y a de fortes probabilités pour qu'ils ne meurent pas du syndrome FCK. La cage thoracique peut revenir a la normale si la maladie n'est pas trop sévère ou elle peut rester plate jusqu'à l'âge adulte et ce sans effets secondaires notables.

           V. Qu'est ce que l'on peut faire ?

   Certains vétérinaires pensent que cet état est dû à une carence, et le supplément vitaminé le plus souvent utilisé pour les chatons est ABIDEC. C'est un supplément pouvant être trouver dans n'importe quelle pharmacie. Une seule goutte d'abidec par chaton est nécessaire, attention à une trop forte quantité, risque de les faire étouffer.

   Il est conseillé de donner un complément de nourriture aux chatons malades avec un lait pour chaton de très grande qualité, et ce même s'ils semblent avoir ce qu'il faut en tétant leur mère. Le seul produit conseillé par bon nombre d'éleveurs est KMR*, lait de substitution très crémeux et riche. Ce lait peut être employé sur des chatons connaissant des problèmes de développement, qu'ils soient atteints du syndrome ou pas.

   Une autre alternative est le lait déshydraté que l'on dilue avec l'eau et auquel on ajoute un oeuf cru battu. C'est très nutritif, à défaut de pouvoir se procurer du lait KMR.

   La fabrication d'un corset pour cage thoracique à l'aide d'un rouleau de papier toilette vide et découpé sur mesure, est envisageable voir conseiller. Ce corset improvisé sera enroulé étroitement autour du corps du bébé et maintenu en place afin d'exercer une pression sur les côtes de la cage thoracique et de repousser les parties aplaties vers l'extérieur.

    Deux mises en garde dont il faut tenir compte :

          - Cage thoracique commençant à se creuser, exercer une pression sur les côtes pourrait amener le sternum à s'infléchir vers l'intérieur au lieu de l'extérieur, ce qui pourrait tuer le chaton; S'assurer que le sternum aille vers l'extérieur une fois compressé, en le pressant doucement une première fois avec les doigts.

          - Redresser progressivement le corset par étapes, au risque de blesser le chaton ou lui briser les côtes en forçant. Cette méthode procure un soulagement immédiat au chaton présentant des difficultés respiratoires. Certains dommages internes sont provoqués par le syndrome et non l'inverse. Pourtant le syndrome FCK peut avoir pour origine un développement des poumons ou du coeur insuffisant, même si la cage thoracique revient à la normale, il se peut que cela ne règle pas le problème sous-jacents et que le chaton meure quand même.

 Picsart 1391618244546

   Il est recommandé de faire bouger davantage les chatons ayant le syndrome FCK en les plaçant loin de la mère, de sorte qu'ils aient à fournir plus d'efforts pour atteindre les tétines et soient encouragés à crier davantage, sans stress inutile. L'idée est de renforcer les muscles les muscles de l'appareil respiratoire, pouvant amener la cage thoracique à retrouver une position normale. 

          VI. Comment éviter le syndrome FCK :

   C'est en échangeant ouvertement, que l'on pourra éviter les lignées produisant régulièrement des chatons ayant ce syndrome et ainsi éviter des dommages dans les lignées saines.

   Personne n'en sait suffisamment pour prévenir ce syndrome ou le soigner avec succès à chaque fois, mais l'utilisation de ces chatons en élevage n'est pas conseillé.

   Principales choses à faire pour tenter de prévenir l'apparition du syndrome FCK :

          - éviter d'utiliser des antibiotiques ou des traitements médicamenteux pendant la gestation ou la lactation.

          - éviter de faire des mariages consanguins

          - utiliser des chattes produisant suffisamment de lait

          - éviter des lignées connues pour produire des chatons FCK

          - fournir une alimentation riche pendant la gestation et la lactation

          VII. Hill's A/D - Avertissement :

   Certains vétérinaires essayent de nourrir des chatons immatures en difficultés avec le régime Hill's a/d dilué. C'est très bien pour les adultes convalescents et les chatons plus âgés mais il ne convient absolument pas à de très jeunes sujets.

 

  Il existe un groupe sur FACEBOOK traitant de cette pathologie : SYNDROME DE LA CAGE THORACIQUE PLATE CHEZ LE CHAT

 

Sources : Pawpeds

Rédigé par la Baie des Coons

(*) fournisseur : KRUUSE UK Ldt - (0) 1977681523

 

×